Pokemon a déjà atteint l’âge majeur : rétrospective de ses débuts

Catégorie : Rétrogaming / Le 05/06/2017

À retracer le passé, Pokémon a déjà fait un beau parcours durant ses 21 ans d’existence. Deux générations se sont amourachées de toutes ses sagas, faisant de ce Pokémon, le jeu de combat intergénérationnel. Celle qui a le plus marqué les annales, c’est sans doute cet ovni qui a surgi et qui a transformé Pikachu en détective privé. Pendant 21 ans, ce jeu purement inspiré de Tekken a paru sous différentes formes de supports, dans des bandes dessinées, à la télé, sur des jeux de cartes et sur Game Boy. Le moins qu’on puisse dire, c’est que Pokemon a pu faire une aventure comparable à celle d’un homme majeur, une raison de plus pour fouiller dans les archives et revivre les tous débuts de Pokémon.

En 1983, Pokemon prend forme sur les feuilles blanches de Satoshi Tajiri

C’est dans l’imaginaire d’un étudiant japonais de 17 ans nommé Satoshi Tajiri que ce personnage de jeu vidéo a trouvé sa source. C’était en 1983, quand le magazine des jeux vidéo n’était pas encore assez répandu au Japon. Satoshi Tajiri a eu alors l’idée de lancer un magazine et de créer Pokemon pour commencer l’aventure. De son temps le magazine Game Freak n’était pas encore très culte, mais Satoshi Tajiri a développé son entreprise pour gagner plus de notoriété. Ses amis et lui ont rassemblé leurs inspirations pour créer des personnages uniques et peu à peu, la famille des Pokémons s’est largement agrandie.

Passage de Pokémon de la presse à la vidéo

Trois se sont écoulées et Game Freak est devenue une entreprise florissante. Satohi Tajiri et ses deux amis fidèles, Sugimori, le spécialiste en graphisme et Masuda le féru de programmation tente alors de percer le marché du jeu vidéo pour donner de la vie à leur pokémons, devenus des légendes en 1986. La société Game Freek a alors deux choses à fêter en 1989, l’officialisation de son statut et le lancement du premier jeu vidéo Pokémon que les trois compères ont nommé « Quinty ». Mais sûrement la chose à laquelle Game Freek ne s’attendait pas, c’est son début de coopération avec la firme Nintendo. Le lancement de Quinty et de ses premiers successeurs n’a pas été simple : seulement 100 000 ventes en 1991, puis 5 années de misère. Mais la réputation de Pokémon s’est réellement bâtie à travers les médias traditionnels, ce qui aida Nintendo à atteindre une vente de plus d’un million d’exemplaires en 1996. La vraie aventure du jeu vidéo Pokémon commencera ainsi en 1996 avec sa starisation à travers le monde entier.