Need for Speed Payback : test sur piste, impressions et aperçus du jeu de course

Catégorie : Tests / Le 13/11/2017

À peine sortie des labos de Ghost Games, Need for Speed Payback, troisième du nom, a déjà constitué sa horde de fans notamment lors de sa présentation à l’E3. Mais plus qu’une présentation, un test grandeur nature s’est imposé pour évaluer concrètement de quel bois cette troisième saga se chauffe. La jaquette annonce un jeu de course, mais détrompez-vous, il ne s’agit pas d’un comique rallye de seconde zone, Need for Speed Payback envoie du lourd avec ses cascades infernales, ses tourbillons de tournants et son environnement hostile qui fait froid au dos. Certains commentateurs ont même semé le doute en comparant cette nouvelle saga à un Fast and Furious, mais nous sommes bien dans Need for Speed Payback. Les quelques lignes d’après vous permettront d’y voir plus clair.

Premières impressions sur Need for Speed Payback

Toujours aussi divertissante que ses aînés, Need for Speed Payback est une suite logique d’un jeu de course tumultueux, histoire de mettre la cerise sur le gâteau, sans pour autant marquer le coup. Le visuel, le personnage et l’évolution du jeu sont irréprochables, toujours est-il qu’il y a cette impression d’un petit quelque chose qui manque… Need for Speed Payback est sûrement victime de l’overdose de célébrité de ses prédécesseurs, trop impressionnants pour être surpassés. Du moins, Need for Speed Payback a également de quoi se vanter. Voici une version plus sophistiquée qu’un vagabondage en désert, Need for Speed Payback vous emmène à Las Vegas pour une mission hasardeuse, car votre personnage devra faire face à la mafia locale.

Une mise en scène qui décoiffe d’entrée de jeu

Dès le début de la partie, vous voilà donc à bord d’une Ford Mustang RTR avec une superbe hôtesse suédoise, la magnifique Koenigsegg Regera. Pas de temps pour les roucoulades, vous êtes éjectés de la surface pour filer à toute vitesse à la poursuite d’une voiture très coûteuse que vous deviez récupérer aux mains d’une organisation criminelle. Vous enchaînez les virages sans découdre grâce à une direction plus précise et facile à manier. Cette poursuite express vous fera voir des couleurs et de la fumée aussi, car vous risquez de perdre le nord avec la nuée de gaz qui sort du moteur. Mais ça ne fait pas pleurer par rapport au barbecue qui vous attend lorsque le camion des gangsters jette les bidons d’essence dans la foulée. Surprise, surprise, notre jolie Suédoise n’est pas juste une poupée de cire. Formée au combat, elle va également se payer la tronche des malfaiteurs.