Jeudi noir de l’Esport : Yahoo retourne vers le sport traditionnel

Catégorie : Actualités / Le 12/10/2017

Yahoo a fait un pas en arrière en choisissant de mettre une croix à l’Esport au profit du sport traditionnel. En effet le rachat de Yahoo par Oath sera marqué par un retour aux origines, l’acheteur préférant se concentrer sur le sport classique. Appliquée ce 16 juin, cette séparation est comme un deuil pour les fans d’Esport habitués à se référer à la rubrique de Yahoo pour croquer des news tout frais à propos des dernières compétitions de jeux en ligne. Presque un jeudi mort ou plutôt un jeudi noir pour tous les esportifs, car l’on peut dire que c’est l’un des médias les plus influents dans toute l’existence de l’Esport. Un petit retour dans le passé pour comprendre la vraie motivation de Yahoo de rayer l’Esport de sa plateforme.

Une nécessité de fermeture pour des raisons politiques

À peine Yahoo avait franchi la barre de un an qu’il revient sur ses pas pour finalement se séparer de sa section Esport. En effet, c’était en 2016 que Yahoo a concrétisé son désir de devenir un média d’actualité sur l’Esport et qu’il a contracté à l’occasion deux ans de partenariat avec l’ESL et voilà que cette aventure s’achève brusquement à mi-chemin. Il fallait aussi accepter que Twitch ait le monopole en termes d’émission livestream, mais force est de constater que la vraie motivation de Yahoo n’était pas basée sur ce point. Entre le traditionnel et le moderne, la balance s’est naturellement penchée vers ce qu’il y a de plus classique. Sa décision de se rallier à Oath était donc plus que prévisible. Et malgré les talents des célèbres plumes comme Travis Gaffort et son confrère Kelsey Moser, qui ont contribué au rayonnement de cette rubrique, Yahoo a préféré presque vendre la mèche en changeant de cap trop facilement. Pourtant l’avenir de l’Esport sur Yahoo était bien parti.

2016, une année marquant une courte aventure de Yahoo dans le monde de l’Esport

Et pour d’autres médias sportifs tels que l’EQUIPE et ESPN, l’année 2016 est aussi le début d’une aventure dans l’ESPORT. Yahoo était parmi les plus actifs, en prenant de l’avance sur les nouvelles sorties de jeux. Travis Gaffort était aux manettes de la section Esport, on connait presque les yeux fermés, le nom de l’auteur qui se cache derrière les billets d’actualité. Tous les combats les plus déchaînés sont matérialisés par sa plume, Street Fighter, League of Legends ou encore Dota 2. Même si le choix est décisif pour Yahoo, il aura quand même un peu contribué au développement du monde de l’Esport.